Atelier ACRONAVARRE à Pampelune (02/10/2017)

Eloísa Ramírez Vaquero (Universidad Pública de Navarra), Felix Segura (Archivo Real y General de Navarra), Susana Herreros Lopetegui (Archivo Real y General de Navarra), Philippe Chareyre (Université de Pau et des Pays de l’Adour), Olivier Caporossi (Université de Pau et des Pays de l’Adour), Dénes Harai (Université de Pau et des Pays de l’Adour), Álvaro Adot (Casa de Velázquez), Olivier Canteaut (École nationale des Chartes).

Tenu à Pampelune le 2 octobre 2017 dans la Casa del Condestable à l’invitation d’Eloísa Ramírez Vaquero (Universidad Pública de Navarra) dans le cadre des commémorations du trentième anniversaire de cette université, cet atelier permit aux membres du projet ayant pu faire le déplacement (UPNA, Université de Pau et des Pays de l’Adour, Casa de Velázquez, École nationale des Chartes) de faire le point sur l’état d’avancement du programme. Après une présentation rapide du projet et de ses échéances par Philippe Chareyre, Dénes Harai a ensuite parlé de l’état et du fonctionnement de la base de données qui compte désormais plus de 1000 actes. Álvaro Adot (Casa de Velázquez) a ensuite présenté des pistes de réflexion stimulantes sur le Conseil que réunissaient Jean d’Albret et de Catherine de Foix, roi et reine de Navarre, entre 1484 et 1494, pour leurs possessions situées au nord des Pyrénées. Le calendrier et les thèmes des rencontres à venir ont aussi été abordés et précisés. La prochaine échéance sera une journée d’étude à Pau, le 26 janvier 2018, consacrée aux lieutenants généraux et vice-rois à travers les actes et les correspondances. Elle sera suivie par une journée à l’École nationale des Chartes au premier trimestre de 2018 (date à préciser).

Après l’atelier, les membres du projet ont continué le travail à l’Archivo Real y General de Navarra (ARGN) où ils ont été reçus par Felix Segura. Cette réunion portait sur l’importation et la visualisation des documents numérisés dans la base de données Acronavarre. L’Archivo Real y General de Navarra a consenti à prioriser son action de mise en ligne de ses fonds sur les corpus de la période de notre projet, qui pourrait être réalisée au début de l’année 2018. Des liens pourraient être ainsi établis entre la base de données Acronavarre et les documents mis en ligne à Pampelune.

L’un des points majeurs de la discussion a porté ensuite sur la préparation d’une exposition itinérante (Pampelune-Pau-Paris) devant clôturer la valorisation scientifique du projet dont il a été envisagé qu’elle puisse se tenir en simultané, chaque dépôt d’archives fournissant sa propre documentation originale pour l’exposition qui se tiendra dans sa ville. La visite des salles d’exposition de l’AGN – notamment celles qui hébergent l’exposition Navarrorum sur l’histoire de l’écriture en langue basque – permettait aux membres du projet de prendre la mesure des enjeux d’organisation de l’évènement à venir en 2020.

Par Dénes HARAI (Université de Pau et des Pays de l’Adour)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *