Communications d’Álvaro Adot Lerga et de Bertrand Augé lors de la journée d’étude sur les Cortès de Navarre (Pampelune, 22 novembre 2019)

Lors d’une journée d’étude sur l’histoire des Cortes du royaume de Navarre à l’époque moderne organisée le 22 novembre 2019 à Pampelune par le Parlamento de Navarra / Nafarroako Parlamentua et l’institut de recherche I-Communitas-Institute for Advanced Social Research de l’Universidad Pública de Navarra (UPNA), deux membres du projet ANR AcRoNavarre sont intervenus.

Ouverture de la journée d’étude (photo : Bertrand Augé, @bertrand_auge)

Álvaro Adot Lerga (EHEHI – Casa de Velázquez, Écoles françaises à l’étranger) a présenté plusieurs aspects de l’histoire des Cortes de la Basse-Navarre à la Renaissance sous le titre de « Las Cortes del reino navarro de Ultrapuertos hasta 1620 ». La conférence s’est déroulée en trois temps. L’historien a tout d’abord évoqué le contexte historique dans lequel les Cortès ou États de Basse-Navarre sont nés au cours de la décennie 1520. Dans un deuxième temps, il a abordé les convocations et les réunions des trois États du territoire pyrénéen, en mentionnant les lieux et la périodicité de chaque réunion, les représentants de chaque État, ainsi que les personnes qui ont exercé la présidence des États, notamment sous le règne d’Henri II d’Albret, entre 1523 et 1555. Dans un troisième temps, Álvaro Adot a esquissé les grandes lignes de l’activité des Cortès navarraises « d’Ultrapuertos » dans les domaines du commerce, de l’agriculture, de la vie sociale des Bas-Navarrais, etc.

Bertrand Augé (ESC PAU Business School) a traité l’histoire de l’institution aux XVIIe et XVIIIe siècles sous le titre de « Las Cortes del reino navarro de Ultrapuertos entre 1620 y 1788 ». Sa présentation a débuté sur le contexte particulier de l’année 1620 avec l’Édit d’Union rattachant la Basse-Navarre au Royaume de France et ses conséquences politiques et administratives pour les Navarrais. Bertrand Augé a ensuite exposé les prérogatives de l’assemblée et sa capacité à dialoguer avec le pouvoir central, entre 1665 et 1789, sur la question, notamment, de la fiscalité. Enfin, il a démontré l’acculturation progressive de l’assemblée des États de Basse-Navarre à l’administration monarchique.

Communication d’Álvaro Adot Lerga (photo : Bertrand Augé, @bertrand_auge)

Les chercheurs du projet ANR AcRoNavarre dans le Diario de Noticias de Navarra, 23 novembre 2019, p. 19.

L’évènement a eu un écho dans la presse navarraise, notamment dans le Diario de Noticias de Navarre et le 20 minutos, en tant que prélude à la célébration du Jour de la Navarre, le 3 décembre (Día de Navarra). Retrouvez le programme complet de la journée d’étude du 22 novembre dernier ici : https://www.parlamentodenavarra.es/comunicacion/actividad-parlamentaria?date=2019-11&details=2019-11-22

Dénes Harai (UPPA, ITEM)


Vous aimerez aussi...