Compte rendu de l’atelier de recherche EANAR du 24 mai 2019

 

Compte rendu de l’atelier de recherche du 24 mai 2019

Université de Limoges, Faculté Lettres et Sciences humaines

 

Réunion du programme EANAR (photo de Dénes Harai, 24 mai 2019)

Présent.e.s : Pascale Marouseau, Archives départementales de la Haute-Vienne, Maïté Etchechoury, Archives départementales de la Dordogne. Vincent Cousseau, université de Limoges, Philippe Chareyre, Dénes Harai, Quentin Maillard, université de Pau, Mickaël Augeron université de La Rochelle (par Skype)

Excusé.e.s : Jacques Pons, archives départementales des Pyrénées Atlantiques, Gilles Pairault, Archives départementales de Charente-Maritime, Marion Bernard, archives départementales de la Charente, Stéphane Capot, archives départementales du Lot-et-Garonne, José Maria Imizcoz, Université du Pays Basque, Marie-Hélène Grintchenko, faculté Notre-Dame Paris, Dominique Bidot Germa, Véronique Lamazou-Duplan, Laurent Dissard, Bertrand Augé, université de Pau et des Pays de l’Adour.

Présentation de Quentin Maillard (photo de Dénes Harai, 24 mai 2019)

La séance commence par la présentation de l’avancée des recherches de Quentin Maillard qui a été recruté le 1er octobre 2018 sur un contrat doctoral de trois ans après appel à candidature national. Au cours de ces sept premiers mois il a commencé ses recherches aux AD des Pyrénées-Atlantiques, de la Dordogne et depuis la veille de la Haute-Vienne. La plus grande partie de la documentation se trouve à Pau mais ne pourra être totalement exploitée en raison de l’incommunicabilité de nombreuses liasses. Néanmoins une base de données Access a pu déjà être constituée autour d’un corpus inégalement documenté d’environ 400 noms. À l’issue de cette présentation qui a suscité un grand intérêt un débat scientifique s’est engagé avec l’ensemble des participants. Au cours de ces nombreux échanges plusieurs conseils et références bibliographiques ont été donnés à Quentin Maillard pour la poursuite de ses recherches.

Afin d’informer des progrès de la recherche un carnet a été ouvert sur le site du projet ANR AcRoNavarre sous un onglet réservé à EANAR. Il consiste en une page spécifique subdivisée en quatre parties : « À propos » présente le projet tel qu’il a été déposé à la Région ; « Billets » est destinée à recueillir des petits textes informant de l’avancée de la recherche ; « Manifestations scientifiques » annoncera rencontres et expositions; et « Page archivée » contient l’appel à candidatures qui a été lancé pour sélectionner le doctorant. Les « Billets » et les « Manifestations scientifiques » devront être très rapidement alimentées.

Côté budget le projet a été doté d’une somme de 98 000€ (49 000 Région/ 49 000 UPPA) pour le financement du contrat doctoral, et de 16 000 € pour son fonctionnement (12 000 Région/ 4 000 par les trois universités partenaires). Le montant du fonctionnement est destiné à financer les frais de mission du doctorant mais également plusieurs actions de valorisation : journées d’étude/séminaires, exposition et publications.

Les deux prochaines réunions et séminaires se tiendront à La Rochelle en février 2020 puis à Pau en juin 2021. Les thèmes évoqués dans le projet pourront y être déclinés sous le thème englobant des « Groupes sociaux et pouvoir locaux ». Dans le projet était mentionnés : les mobilités socio-professionnelles sur les terres aquitaines des Bourbon-Albret ; les mobilités religieuses des officiers dans les territoires aquitains des Albret-Bourbon dans le cadre des conflits religieux qui ont agité la région dans la seconde moitié du XVIe siècle et le thème méthodologique de la construction d’une prosopographie en histoire moderne. Les actes de ces rencontres ainsi que la prosopographie des officiers de la maison des Albret-Bourbon en Aquitaine qui constituera le volume annexe de la thèse de Quentin Maillard feront l’objet de publications.

Les conseils des deux archivistes présentes ont été très utiles pour avancer dans la conception de l’exposition. Elle est conçue comme itinérante sous forme de panneaux dont le thème sera « Administrer l’Aquitaine à la Renaissance ». Elle sera présentée dans les salles d’exposition des archives départementales qui pourront la compléter par des documents originaux issus de leurs fonds respectifs. Pour sa réalisation de même que pour la mise en forme d’un catalogue destiné à un grand public, commun à l’ensemble du territoire régional, il sera recouru aux services d’un graphiste, on a évoqué les services de l’Université de Limoges ou l’expérience des AD de la Dordogne. Elle serait composée de 10/15 panneaux. La thématique correspond au nouveau programme du secondaire qui porte sur la construction de l’État moderne. L’exposition pourrait ainsi être intégrée aux animations des services éducatifs des différentes archives départementales. Les responsables des services éducatifs pourront être invités aux réunions préparatoires. L’exposition sera accompagnée d’un livret qui selon la proposition de Madame Etchechoury accueillera davantage de contenu que les panneaux sur lesquels il faut toujours être très concis. Mickaël Augeron propose une édition dans la collection « Université » qui vient d’être créée par Gestes édition.

Philippe Chareyre

UPPA, ITEM


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.