Lettre de nomination de Jehan de Castaing, secrétaire ordinaire d’Henri de Navarre (Bergerac, 21 mai 1585)

 

Chantier d’histoire, 2018-2019

 

Lettre de nomination de Jehan de Castaing, secrétaire ordinaire d’Henri de Navarre (Bergerac, 21 mai 1585)

Archives départementales de la Dordogne, Archives de la ville de Périgueux, E Dép. art. 5115-2

 

Présentation et transcription par

Céline Gouby et Sarah Daran

 

Présentation

Par cet acte du 21 mai 1585, réalisé sur parchemin, Henri, roi de Navarre depuis 1572, accorde à Jehan de Castaing le titre de secrétaire et conseiller ordinaire. Ce titre lui confère également les honneurs et les prérogatives dues à sa nouvelle fonction. Nous n’avons pas de renseignements sur Castaing. Cette nomination intervient quelques mois après le déclenchement de la huitième guerre de Religion (1585-1598), à la suite de la mort du duc d’Anjou en 1584 et de l’accès du roi de Navarre au statut d’héritier présomptif du trône de France.

Le document que nous avons transcrit suit la structure diplomatique habituelle. Ainsi on retrouve la suscription dans laquelle le roi se présente ainsi que tous ses titres, puis vient l’adresse qui désigne les personnes à qui s’adresse ce document, c’est-à-dire à toutes personnes qui auraient connaissance de la lettre. Viennent ensuite le salut et l’exposé où Henri de Navarre désigne Jehan de Castaing comme secrétaire ordinaire. Nous trouvons après le dispositif et la clause intentionnelle : “car tel est notre plaisir”. Le document se termine ainsi par la date et la signature du roi et de son secrétaire d’État, Jérôme Berziau, sieur de La Marsillière. Une mention inscrite sur le repli, en bas à droite, par le secrétaire Fontanier indique que Castaing prêta son serment le 22 mai 1585.

 

Visualisation du document original sur la base du projet AcRoNavarre.

 

Transcription

Henry par la grace de Dieu roy de Navarre, seigneur souverain de Bearn, duc de Vendosmoys, de Beaumont et d’Albret, conte de Foix d’Armaignac, Bigorre, Roddez, Marle et de Perigord, premier prince du sang et premier pair de France etc., à tous ceulx qui ces presentes verront, salut. Savoir, faisons que pour l’entiere confiance que nous avons de la personne de notre cher et bien amé Jehan de Castaing, de ses sens, suffisance, loyauté, experience et bonne diligence, à icelluy, pour ces causes et aultres considerations a ce nous mouvans, avons donné et octroyé, donnons et octroyons par ces presentes ung estat de l’un de nos secretaire ordina[ires] pour d’icelluy nous servir, l’avoir tenir doresnavant, exercer et en jouir et user par led. de Casting aulx honneurs, auctoritez, prerogatives, preheminances, franchises, libertez, droictz et esmolumens accoustumez et qui y appartiennent tant qu’il nous plaira. Si donnons en mandement à nostre tres cher et feal chancellier le Sr du Ferrier[1] que dudit de Castaing, prins et receu le serment en tel cas requis et accoustumé, icelluy mette et institue, ou face mettre et instituer de par nous en possession et saisine dudit estat et d’icelluy ensemble des honneurs aucthoritez, prerogatives, preheminance, franchises, libertez, droitz et esmolumens, dessusdits, le face, souffre et laisse jouir et user plainement et paisiblement, et a luy obeir et entendre de tous ceulx et ainsy qu’il appartiendra ez choses touchans et concernans ledit estat. Car tel est nostre plaisir. En tesmoing de quoy, nous a cesdictes presentes signees de nostre main, avons faict mettre et apposer nostre scel. Donné a Bergerac xxie jour de may mil cinq cens quatre-vingtz cinq.

 

Henry

 

Repli, au milieu : Par le Roy de Navarre

Repli, en bas à gauche : Reg Registré

Repli, à droite : Berziau[2]

Repli, en bas à droite : Ce vingt deuxiesme jour des mois et an aux presentes escript ledit de Castaing desnommé au blanc d’icelles a faict et presté le serment pour reception de sondict estat de conseiller et secretaire ordinaire par devant monseigneur le chancellier du Ferrier qui a commandé a moy son secretaire luy en expedier le present acte fait à Bergerac les an et jour susdictz.

Fontanier[3]

Queue : Parchemin

Sceau : Disparu, il reste cependant, quelques trace de la cire rouge / orangée.

[1] Arnaud du Ferrier, jurisconsulte et diplomate français. Entre 1583 et 1585, il est chancelier de Navarre.

[2] Jérôme Berziau, seigneur de La Marsilière, fils de Robert Berziau, conseiller au parlement de Paris, et de Jeanne Burgensis, fille de Louis Burgensis, médecin du roi. Il était secrétaire d’État d’Henri de Navarre.

[3] Il s’agit probablement de François Fontanier, secrétaire personnel du chancelier du Ferrier, puis secrétaire des finances d’Henri de Navarre dans les années 1590.


Vous aimerez aussi...